Les disciplines olympiques en quête de médiatisation vont avoir leur propre chaine de télévision conçue par le CNOSF (Comité national olympique et sportif français), sur Internet et chez certains opérateurs.

C’est ce mardi après son assemblée générale aux alentours de 13h, que le Comité aura en sa possession sa nouvelle chaîne : “Sport en France”. Elle sera entièrement dédiée aux disciplines olympiques dont on parle peu, et sera accessible gratuitement sur les bouquets des “principaux opérateurs”. Elle sera disponible avec Orange, Free, Bouygues puis SFR à partir du 25 juin

Pour son lancement, la chaîne dispose d’un budget de 3,2 à 3,3 millions d’euros, dont 2,5 apportés par le CNOSF et le Groupe Reworld dont Media 365 est une filiale.  L’année prochaine, ce budget pourrait s’élever à 4,5 millions, ce qui est loin d’être suffisant pour intégrer la TNT. “Ça nous semble largement suffisant pour assurer notre engagement de 500 heures, voire plus, de programme neuf chaque année“, a expliqué le président du CNOSF, Denis Masseglia.

Pour obtenir la diffusion la plus large possible, les productions de “Sport en France” sont offertes à tous les autres médias, y compris pour une diffusion au même moment.”On veut du prosélytisme, on veut que tout le monde reprenne les images. C’est pour ça que l’on change complètement les codes dans lesquels on évolue aujourd’hui et qui veut que chacun veille jalousement à ce que ses images ne soient pas reprises par d’autres“, continue Denis Masseglia. “Sur les 32 disciplines olympiques d’été, il y en a une bonne vingtaine qui ne sont pas médiatisées comme elles devraient l’être. On va essayer d’apporter de quoi les médiatiser beaucoup plus. (…)“, conclut-il.