Le 5 avril prochain, Sporsora, l’association des acteurs économiques du sport, lancera sa nouvelle publication « Sport et entreprise : quelles réponses aux enjeux de ressources humaines ? ».

Sporsora s’est intéressée à la façon dont le sport peut nourrir les stratégies de ressources humaines et enrichir les politiques de RSE et de ressources humaines. L’ouvrage est issu des travaux de sa commission RSE pilotée par Marie-Christine Lanne, Directrice de la communication et des engagements sociétaux du Groupe Generali. Ce travail de collecte et de mise en perspective a été l’occasion de prouver que le sport en entreprise a beaucoup à apporter au-delà des stratégies marketing, tant que le plan managérial qu’entrepreneurial, au service de la performance économique mais aussi humaine de l’entreprise, témoigne Marie-Christine Lanne.

Ainsi, alors qu’un employeur sur cinq ne poursuit aucune stratégie pour remédier à la pénurie des talents, Gfi a diminué de 20 % ses coûts de recrutement dans le cadre de son partenariat avec le PSG Handball. Dans l’ouvrage, on apprend également qu’une entreprise qui encourage ses salariés à la pratique d’activités sportives voit ses gains de productivité augmenter de 2,5 à 9%. ENGIE (ex-GDF SUEZ) a par exemple réussi à générer engagement et cohésion en organisant chaque année un raid en interne.

Le livre développe cinq axes autour de : Attraction des talents, Engagement des collaborateurs, Développement du potentiel des collaborateurs, Santé/Bien-être et enfin Egalité des chances.