L’ancienne danseuse sur glace a été élue ce samedi nouvelle présidente de la Fédération française des sports de glace (FFSG), lors d’un vote qui s’est déroulé dans la confusion, après que trois autres candidats aient demandé le report en raison du coronavirus.

Nathalie Péchalat, 36 ans, succède ainsi à Didier Gailhaguet, contraint à la démission début février, après un scandale de violences sexuelles. Elle a été élue, selon le décompte officiel de la Fédération, avec 504 voix sur 872 possibles, contre aucune voix pour l’autre candidat encore enregistré Gilles Jouanny. “J’ai annoncé au téléphone, lors de l’AG, que je retirai ma candidature“, avait déclaré un peu plus tôt à l’AFP Gilles Jouanny, qui n’aurait pas pu se déplacer “à cause d’un cas de coronavirus dans son immeuble.”.

Damien Boyer-Gibaud et Michel Ange Marie-Calixte s’étaient eux retirés avant le vote. En effet, les deux candidats avaient crié au scandale peu de temps avant le début de l’Assemblée générale, en déclarant via un communiqué commun : “nous refusons catégoriquement de nous associer, ainsi que nos soutiens, à un nouveau scandale qui frappe notre fédération: celui de la manipulation de l’élection en vue d’installer une candidate préalablement désignée“, faisant référence au fait que le gouvernement interdisait les rassemblements de plus de 100 personnes pour enrayer l’épidémie de coronavirus et que l’assemblée générale ne pouvait se dérouler dans de bonnes conditions.