La Rusada, agence antidopage russe, a assuré ce mardi que la Russie était victime d’un complot.

Selon le directeur de l’Agence antidopage russe, Iouri Ganous, a assuré que les données électroniques issues de l’ancien laboratoire de Moscou et remise à l’AMA (Agence mondiale antidopage) avaient subi des “milliers de manipulations“. “Il y a eu des milliers de changements, c’est très grave. Nous avons été trahis, c’est une sorte de complot“, a-t-il déclaré à Interfax. Selon lui, une partie des changements a même était fait la vieille de la transmission des données à l’AMA en janvier, alors que l’Agence mondiale avait demandé à la Russie d’expliquer des incohérences. D’ailleurs, en octobre dernier, Vladimir Poutine avait assuré que son “pays se pliait aux exigences de l’antidopage mondial“. Or, Iouri Ganous a lui déclaré que les autorités sportives de son pays manipulaient les données électroniques.