Comme chaque lundi, la rédaction de WOMEN SPORTS vous fait (re)découvrir les résultats du sport au féminin de ces derniers jours dans la récap du week-end.

L’Équipe de France féminine de basketball a décroché son ticket pour les JO de Tokyo-2020 ! Les joueuses de Valérie Garnier ont terminé à la première place du tournoi de qualification olympique (TQO) ce week-end à Bourges. Les Bleues se sont en effet successivement imposées face à l’Australie (72-63), le Brésil (89-72) et Porto Rico (89-51). Au Japon l’été prochain, les basketteuses françaises tenteront de remporter une seconde médaille olympique après l’argent glané à Londres en 2012. Sont également qualifiés pour Tokyo-2020 : le Japon (pays hôte), les États-Unis (champions du monde), la Chine, l’Espagne (championne d’Europe 2019), la Corée du Sud, la Serbie, le Nigeria, la Belgique, le Canada, l’Australie (vice-championne du monde en titre) et Porto Rico. Le Brésil, en revanche, ne verra pas les Jeux pour la première fois depuis 1992.

Le XV de France féminin a remporté son deuxième match du Tournoi des Six Nations samedi, à Limoges, en battant l’Italie (45-10). Les joueuses d’Annick Hayraud, défaites en première journée par les Anglaises (13-19), ont inscrit six essais, contre une seul pour les Transalpines. 

Les Brestoises ont poursuivi leur incroyable série de matchs sans défaite en Ligue des Champions de handball dimanche, en battant les Suédoises de Sävehof (31-22) en Bretagne. Déjà assurées, depuis la semaine dernière, de disputer les quarts-de-finale de la compétition, les joueuses de Laurent Bezeau restent donc invaincues sur la scène européenne (8 victoires et un nul). Les handballeuses bretonnes sont en tête de leur groupe à égalité avec les Hongroises de Györ, triples tenantes du titre, qu’elles rencontreront dans quinze jours en Bretagne. Ce duel au sommet pourrait bien décider de la première place de la poule et, en cas de succès, aiguiser les ambitions de Final Four du club français.

Les Messines, également engagées dans la Ligue des Champions de handball, ont quant à elles arraché le nul à la dernière seconde contre les Danoises d’Esbjerg (31-31). C’est une réalisation in-extremis de son arrière gauche Orlane Kanor, dans les derniers instants de jeu, qui permet au club lorrain de prendre un précieux point et de préserver son invincibilité de plus de trois ans aux Arènes. Les joueuses d’Emmanuel Mayonnade conservent la tête de leur groupe du tour principal à égalité avec les Russes de Rostov (9 points), devant Esbjerg (8 pts) et Bucarest (7 pts). 

La fleurettiste française Ysaora Thibus a prouvé sa grande forme du moment en remportant le Grand Prix de Turin dimanche, en Italie. La Guadeloupéenne de 28 ans, vraie chance de médaille aux JO de Tokyo-2020 l’été prochain, a réalisé une véritable performance en écartant successivement les meilleures fleurettistes du monde ! En quarts-de-finale, Ysaora Thibus s’est en effet débarrassée, sur le score de 15 touches à 13, de l’Italienne Ariana Errigo, 4e mondiale et double championne du monde (2013 et 2014). Au tour suivant, la Française a battu la Russe Inna Deriglazova, actuelle N.1 mondiale, triple championne du monde (2015, 2017 et 2019) et championne olympique en titre (15-10). Elle s’est ensuite imposée 15 touches à 14 en finale face à l’Américaine Lee Kieffer (5e mondiale) pour signer son premier succès de l’année et décrocher le premier sacre en Grand Prix de sa carrière !

La Vénézuélienne Yulimar Rojas, double championne du monde en titre du triple saut, a réalisé une belle rentrée dimanche lors du Meeting de Metz. L’athlète de 24 ans, 2e meilleure performeuse de tous les temps, a battu son record personnel en salle avec un saut à 15,03 m. Elle améliore ainsi au passage le record continental indoor qu’elle détenait depuis février 2019 (14,92 m). 

La Suissesse Corinne Suter a remporté le super-G de Garmisch-Partenkirchen dimanche, en Allemagne, comptant pour la Coupe du monde de ski alpin 2019/2020. En 1 minute 19 secondes 46/100e, la skieuse de 25 ans a devancé l’Autrichienne Nicole Schmidhofer (+ 43/100e) et sa compatriote helvétique Wendy Holdener (+ 70/100e). Quelques semaines après son premier succès en Coupe du monde sur la descente d’Altenmarkt-Zauchensee en Autriche, Corinne Suter remonte donc sur la première marche du podium. Elle en profite pour prendre la tête du classement de la spécialité devant l’Italienne Federica Brignone, seulement 5e ce week-end. Plusieurs skieuses sont parties à la faute sur les pistes bavaroises dimanche, notamment l’Italienne Sofia Goggia et l’Allemande Viktoria Rebensburg (lauréate de la descente de Garmisch-Partenkirchen samedi), contraintes de mettre prématurément un terme à leur saison, la première touchée au bras gauche, la seconde au genou gauche.

Fin de série pour Perrine Laffont. Après avoir remporté les six premières étapes de la Coupe du monde ski de bosses, la Française de 21 ans a fini par s’incliner ce week-end, à Deer Valley (Utah, USA). Elle a été éliminée en quarts-de-finale de l’épreuve parallèle dimanche par l’Américaine Tess Johnson et a terminé 7e. Il s’agit de son plus mauvais résultat depuis janvier 2018. Perrine Laffont reste toutefois en tête de la Coupe du monde des bosses (636 pts), mais la Canadienne Justine Dufour-Lapointe, lauréate dans l’Utah, revient un peu au score (389 pts, avec 600 points encore à distribuer avant la fin de la saison).

La Française Clarisse Agbegnenou a remporté pour la sixième fois de sa carrière le Paris Grand Slam de judo samedi, à Bercy. La quadruple championne du monde (2014, 2017, 2018, 2019) s’est imposée en battant en finale la Japonaise Nami Nabekura, cette même judokate qui lui avait infligé, mi-décembre, sa première défaite en deux ans. Avec cette nouvelle victoire au Paris Grand SlamClarisse Agbegnenou envoie un message fort à moins de six mois des Jeux olympiques de Tokyo-2020, où elle tentera de remporter la médaille d’or, seul titre qui manque à son palmarès.

La Japonaise Rika Kihira a remporté le Tournoi des Quatre Continents de patinage artistique samedi, à Séoul. La championne de 17 ans, déjà sacrée l’an dernier, s’est imposée avec un total de 232,34 points sur ses programmes court et libre, devant la Sud-coréenne You Young (223,23 pts) et l’Américaine Bradie Tennell, deuxième après le court jeudi et rétrogradée au 3e rang samedi (222,97 pts). Rika Kihira, 4e des Mondiaux-2019, s’était déjà illustrée cet hiver en remportant son premier titre national et en terminant deuxième du Skate Canada et du Trophée NHK, deux épreuves comptant pour le Grand Prix ISU (circuit rassemblant les plus prestigieuses compétitions de patinage artistique).