Et si la hiérarchie des nations aux jeux olympiques ne reposait pas uniquement sur les médailles remportées ? Google propose un classement alternatif du tableau des médailles de Rio. Selon les critères retenus, certaines petites nations de l’olympisme s’en sortent mieux que d’autres. Voici pourquoi.

Avec 121 médailles, dont 46 en or, les Etats-Unis dominent outrageusement le tableau des médailles des Jeux olympiques de Rio. Septième, la France arrive loin derrière avec 42 médailles (son record pourtant) dont dix en or. Mais si on rapporte les médailles d’or à la population totale d’un pays, les Etats-Unis dégringolent à la 31e place du tableau, avec une médaille d’or remportée pour 6.982.413 personnes. Le trio de tête est inédit : les Bahamas (1 médaille d’or, comme le total remporté effectivement, pour 388.000 habitants), la Jamaïque (1 médaille d’or pour 455.000 habitants) et la Croatie (1 médaille d’or pour 844.500 habitants). Et la France ? Mauvais critère. La délégation française tombe au 29e rang, éjectée du Top 10, avec une médaille d’or pour 6,6 millions d’habitants.

Le moteur de recherche propose, lui, de partir du principe que tous les pays ont la même population. Ce qui change les choses. Les Etats-Unis se maintiennent à une honorable 2e place. Derrière les Bahamas et devant la Grande-Bretagne. La France, ici, recule mais moins fortement (12e). La France se retrouve au même rang si on prend le produit intérieur brut comme critère. Elle remonte à la 6e place pour les requêtes sur Google concernant les Jeux olympiques (pour mesurer la ferveur d’une population, ndlr). La France atteint le Top 5 sur le critère des médailles rapportées aux nombres de recherches sur les activités sportives au cours de la période des jeux. Enfin, la France arrive au 6e rang en rapportant les médailles remportées à Rio et le type d’alimentation d’un pays (saine ou pas).