On le voit sur les marchés l’été, mais à vrai dire, on connait assez peu ce fruit du soleil. Pourtant, la pastèque regorge de bons nutriments, et pas seulement d’eau. Un aliment intéressant pour le sportif donc !

Par Léa Borie
Extrait du magazine WOMEN SPORTS N°17 de juillet-août-septembre 2020.

Les bienfaits de la pastèques

Ce n’est pas pour rien qu’on l’appelle le « melon d’eau » au pays du sirop d’érable (watermelon en anglais). Ce fruit, très peu calorique, est ultra rafraîchissant car composé à 92 % d’eau. Mais ce n’est pas que de la « flotte » ! C’est dans ses pépins que l’on puise la vitamine C, entre autres. Car oui, ils sont comestibles !

La pastèque : aliment du sportif

Par contre, la pastèque a l’avantage d’être pauvre en glucides. Par ailleurs, la présence de lycopènes (famille des caroténoïdes) permet de diminuer l’inflammation de l’organisme. Sa consommation avant entraînement offrirait la possibilité de prévenir les courbatures, avec une meilleure circulation sanguine

Quand et comment consommer la pastèque

La saison de la pastèque : le plein été, jusqu’au courant du mois de septembre, pour les belles années d’été indien en Provence, alors on y court !

On peut s’en faire un jus de pastèque, ou bien « infusée », dans une gourde. Il existe d’ailleurs des gourdes prévues spécialement pour y plonger des fruits, afin de donner du goût à son eau. Ça peut aider quand on peine à boire suffisamment, notamment dans le cadre d’une séance de sport où l’on transpire peu et qu’on croit pouvoir se passer d’hydratation intense !

Par contre, pour qu’elle conserve tous ses bienfaits, hâtez-vous de la consommer dans les 3 à 4 jours après découpe !