Alors que l’Agence mondiale antidopage lui demandait des réponses, le laboratoire de Moscou a tenté de s’expliquer sur une trentaines de dossiers et questions toujours en suspens…

La Russie va-t-elle de nouveau se voir sanctionner à l’approche des Jeux Olympiques 2020 à Tokyo ? Pour éviter ce nouveau drame sportif, aucun autre choix que de s’expliquer. Fin septembre dernier, l’agence mondiale antidopage accordé à la Russie trois semaines pour s’expliquer sur “des incohérences constatées dans les données électroniques de contrôles de l’ancien laboratoire de Moscou“. Chose faite ! Désormais, les “experts légistes” de l’AMA, vont “se pencher sur les réponses russes“, mais aucune date concernant le résultat des résultats n’a été communiquée.

Le 23 octobre comme date clé ?

Toutefois, l’AMA organise, le 23 octobre prochain, son comité de révision de la conformité, ce qui pourrait marqué l’heure de la vérité pour les Russes. “Nous sommes sûrs d’avoir répondu à toutes les demandes (de l’AMA). Et nous serons à l’avenir tout aussi prêts à collaborer pour sortir au plus vite de cette situation”, a assuré mardi soir Pavel Kolobkov, ministre russe des Sports.