L’AMA vient de priver la Russie des prochains Jeux Olympiques pendant les quatre prochaines années.

C’est une très très grosse nouvelle qui vient de tomber. Il y 10 minutes l’AMA, autrement dit “Agence Mondiale antidopage” a décidé d’interdire les Jeux Olympiques à la Russie suite à d’énormes soupçons de dopage. Ce lundi, l’AMA exclut donc la Russie pour les quatre prochaines années. Les Russes ne seront pas présents aux JO de Tokyo en 2020, mais aussi à Pékin en 2022 pour les Jeux d’hiver.

Falsification de données

Ce lindi “l’AMA” frappe un grand coup comme l’indique son porte-parole James Fitzgerald, lors d’une réunion privée à Lausanne. “La liste complète des recommandations (de sanctions du Comité de révision de la conformité) a été approuvée à l’unanimité. Cela signifie que les sportifs russes, s’ils veulent participer aux Jeux olympiques ou paralympiques ou tout autre événement majeur figurant dans les recommandations, devront démontrer qu’ils ne sont pas impliqués dans les programmes de dopage décrits par les rapports Mclaren ou que leurs échantillons n’ont pas été falsifiés”. Une affaire grave, mais qui ne privera pas forcément les athlètes russes de JO. En effet, ils pourront concourir, mais avec une bannière “neutre” qui ne représentera donc aucun pays.

Au cours de cette réunion, des experts informatiques engagés par “l’AMA” ont découvert que la Russie avait effacée “des centaines” de données entre décembre 2018 et janvier 2019 au moment de rendre les résultats des controles antidopage à l’organisation. Selon toute vraisemblance, le pays a maintenant 21 jours pour faire appel de cette lourde décision devant le “TAS”.