La présence du Chinois Sun Yang aux championnats du monde de natation, malgré le fait qu’il ait détruit au marteau un échantillon lors d’un contrôle antidopage fait grand bruit, et notamment du côté des nageurs eux-mêmes. L’Américaine Lilly King a déclaré que sa présence était “louche”.

Personnellement, je ne suis pas à l’aise avec l’approche des contrôles antidopage par la Fina (Fédération internationale de natation)”, a déclaré la double championne olympique.”D’abord, ils pourraient commencer par ne pas laisser les gens qui ont cassé des échantillons au cours d’un contrôle participer à leurs compétitions. Vraiment, c’est louche !“.En effet, le Chinois Sung Yang (27 ans, triple champion olympique, 9 fois champion du monde) aurait, d’après un rapport de la commission antidopage de la Fina, détruit à coup de marteau son échantillon de sang lors d’un contrôle inopiné, en décembre dernier. Pourtant, il participe bien actuellement aux Championnats du monde de natation en Corée du Sud à Gwandju, où il disputera les épreuves du 200m, 400m et 800m. “Je le répète: c’est triste qu’on ait tous nagé contre des dopés à un
moment donné et qu’il en nage probablement à cette compétition. Je ne sais pas
ce qui doit changer, mais quelque chose doit changer“, a insisté Lilly King.