Le nageur américain Michael Phelps, sportif le plus titré de l’histoire olympique, devait comparaître vendredi devant un tribunal de Baltimore, sur la côte est des Etats-Unis, pour conduite en état d’ébriété et excès de vitesse.

Suspendu pour six mois par la Fédération américaine de natation après son arrestation en septembre, le nageur a indiqué être profondément désolé d’avoir commis un tel écart et a suivi un programme de désintoxication de six semaines.

Selon la police, la Land Rover blanche du nageur de 29 ans circulait le matin du 30 septembre à 135 km/h dans un tunnel de Baltimore, dans le Maryland où il réside, limité à 70 km/h.

Ce n’est pas la première fois que Phelps a maille à partir avec la justice: il y a dix ans, il avait plaidé coupable pour conduite en état d’ébriété et été condamné à 18 mois de mise à l’épreuve et 250 dollars d’amende.

Le nageur avait pris sa retraite après les JO de Londres en 2012, mais a effectué un retour dans les bassins en début d’année. En accord avec sa fédération, le nageur a accepté de ne pas représenter les Etats-Unis lors des Mondiaux de Kazan en Russie, du 2 au 9 août 2015, qui devaient signer son grand retour dans une compétition majeure depuis ses adieux en 2012.