Eliminé dès les séries du 400m nage libre aux Championnats d’Europe de natation à Berlin puis non retenu dans le 4x100m, Yannick Agnel avoue avoir été affecté par cette non-sélection.

Yannick Agnel a confié avoir été affecté de ne pas avoir pris part au relais 4×100 m libre, victorieux lundi. Ca me fait mal au coeur de ne pas avoir pu participer au relais, a souligné celui qui faisait partie du 4×100 m champion olympique en 2012 à Londres et champion du monde en 2013 à Barcelone. Agnel a pris une claque hier matin en séries du 400 m libre, où il a échoué à se qualifier pour la finale (11e des séries). Il a ensuite été écarté pour la finale du 4×100 m. Encore ce matin je me suis posé la question de savoir si j’aurais pu tenir ma place dans ce relais. Et je me suis dit, en étant honnête, qu’il y avait des gens probablement plus aptes que moi à le faire gagner, a-t-il poursuivi.

Pour le nageur de Baltimore, la compétition débute véritablement aujourd’hui. Il a assuré sa qualification pour les demi-finales du 200m, signant le 9e temps des séries (1’4827) alors que son vieux rival allemand, Paul Biedermann, détenteur du record du monde, a réussi le meilleur chrono (1’4662). Ca piquait encore un peu, c’était assez lourd. C’était le temps que je visais ce matin. Je suis assez content, je vais faire les choses étape par étape, a indiqué Agnel. Je sens que ça ne va pas être une semaine facile. Ce matin, c’était correct. Parfois, quand on est un ton en dessous de son niveau normal, quand ce n’est pas forcément ça dans les sensations, on peut se sentir embourbé dans l’eau, a-t-il poursuivi. Il a cependant assuré qu’il ne se faisait pas de souci pour ce 200m dont la finale aura lieu mercredi.