L’Indonésie devrait accueillir à partir de 2021 une course MotoGP en pleine ville à Lombok, île secouée par un séisme meurtrier l’année dernière. Un contrat de trois ans (2021-2023) a été conclu entre Dorna Sports, promoteur du MotoGP, et l’Indonesia Tourism Development Corporation (IDTC), agence soutenue par l’Etat.

Comptant pour la catégorie reine MotoGP, la course doit avoir lieu sur un nouveau circuit d’une longueur de 4,32 kilomètres avec 18 virages, qui serait, hors temps de course, une rue classique pour la population. “Le site sera désigné comme une destination de tourisme sportif et il est prévu d’y construire un circuit MotoGP d’ici 2021”, a déclaré vendredi Guntur Sakti, porte-parole du ministère du Tourisme. La société française Vinci Construction dirigera le projet de construction, selon le directeur d’ITDC Abdulbar Mansoer. L’Indonésie suivrait ainsi la route pavée par la Thaïlande, arrivée en 2018 sur le circuit mondial MotoGP, qui voit en l’Asie du Sud-Est en forte croissance un marché prometteur.