Le pilote italiens Andrea Iannone a été suspendu provisoirement par la Fédération internationale de motocyclisme ce mardi. Un compte rendu d’analyses révèle présence d’un stéroïde dans ses urines.

L’échantillon A du prélèvement d’un contrôle effectué lors du GP de Sepang le 3 novembre dernier, révèle la présence d’un stéroïde anabolisant, qui figure sur la liste des produits interdits. Ainsi, le pilote s’est vu suspendu à partir du 17 décembre, et est “interdit” de “toute participation à une course motocycliste jusqu’à nouvel ordre”.

Iannone, a terminé le championnat 2019 à la 16ème place. L’Italien de 30 ans peut décider ou pas de faire appel et demander l’expertise de l’échantillon B.