Loïc Korval n’est pas monté sur le podium des Championnats du monde en -66 kg. Après un bon parcours (4 victoires consécutives), le Français a été stoppé en demi-finale par le double champion du monde en titre japonais Masashi Ebinuma et n’a pas dominé ensuite le Russe Kamal Khan-Magomedov dans le combat pour la médaille de bronze.

Après son revers face au Japonais par deux pénalités à zéro, Loïc Korval a essayé de se refaire lors du match pour la médaille de bronze face au Russe Kamal Khan-Magomedov. Mais le Français s’est incliné sur yuko. Avant ce double échec, le Français avait éliminé Nelson Ashaan (Papouasie – Nouvelle Guinée) au premier tour, puis l’Américain Bolen Bradford, le Biélorusse Dzmitry Shershan après une minute de combat en huitième de finale et l’Ouzbekh Rishod Sobirov sur ippon en quart de finale. Tous sur ippon.

En -52 kg, Majlinda Kelmendi, qui combattait en Russie sous le drapeau de la Fédération internationale de Judo car celle de son pays n’est pas encore reconnue, a conservé son titre de championne du monde. Elle a dominé en finale la Roumaine Andrea Chitu, avec un yuko et un waza-ari. Le podium est complété par la Brésilienne Erika Miranda et la Russe Natalia Kuziutina. Côté Français, la médaillée de bronze aux Jeux Olympiques de Londres en 2012 Priscilla Gneto a été battue en huitièmes de finale.