L’équipe de Russie, évoluant sous bannière olympique, a remporté le tournoi olympique de hockey sur glace en battant en finale l’Allemagne en prolongations (4-3). Le Canada a remporté la médaille de bronze en dominant la République tchèque (6-4) dans la “petite finale”.

C’est le 9e titre olympique de la Russie de son histoire en hockey sur glace, le premier depuis 26 ans. Mais celui-là, les Russes ne pourront le savourer sous leur drapeau. Privée de JO pour dopage, la Russie n’a eu le droit d’envoyer des athlètes à Pyeongchang qu’à la condition qu’ils évoluent sous bannière olympique. Malgré des discussions tout au long de la quinzaine, le CIO a décidé de maintenir cette décision jusqu’au bout : les athlètes russes n’auront pas davantage le droit d’arborer leur drapeau à la cérémonie de clôture qu’à celle d’ouverture.

Les Russes avait remporté 8 des 10 titres olympiques entre 1956 et 1992, mais avaient du depuis lors se contenter de l’argent en 1998 à Nagano, et du bronze en 2002 à Salt Lake City.

Au terme des 16 jours de compétition, ces 23e Jeux Olympiques vont donc s’achever ce dimanche sur cette “affaire russe”, mais aussi un espoir : celui du rapprochement entre les deux Corée, avec une participation active de la délégation nord-coréenne aux compétitions et aux cérémonies.