Les examens psychiatriques ordonnés par le juge à l’endroit du prévenu Oscar Pistorius ne nécessiteront pas son internement. Accusé du meurtre de sa petite amie et jugé instable sur le plan psychologique, l’athlète handisport devra néanmoins se présenter le 26 mai prochain à l’hôpital de Weskoppies, puis tous les jours suivants jusqu’à ce que les tests soient terminés, cette période pouvant aller jusqu’à 30 jours.

Les audiences du procès reprendront le 30 juin. Elles seront éclairées de l’avis des experts psychiatres de l’hôpital.