A quelques heures du début du Final Four de Cologne, le Paris Saint-Germain handball va tenter de devenir Champion d’Europe au terme du week-end. L’année dernière, les Parisiens avaient échoué en finale, mais cette saison le coach de l’équipe, Zvonimir Serdarusic semble plus serein et trouve que son équipe est plus forte que la saison passée. Paris affronte ce samedi à 15 h 15 le HBC Nantes

 

Avec 13 victoires, pour deux défaites et un match nul, Paris a le meilleur bilan de la saison en Ligue des champions. Êtes-vous favoris du Final Four ?

“On peut le voir comme on veut. On peut dire que Paris est favori, mais d’un autre côté, je dis aussi que toutes les statistiques ne signifient rien. Peu importe que l’on ait le meilleur bilan, cela ne joue aucun rôle. Veszprem avait un bilan mille fois meilleur que Skjern (en huitièmes de finale de la compétition, les Hongrois ont été éliminés par les Danois à la surprise générale). Ils ne savaient même pas ce qui était Skjern, et pourtant Skjern a éliminé Veszprem. Le Bayern Munich a perdu à domicile contre Stuttgart en football en Bundesliga. Ça reste du sport. Personne ne sait comment ça peut se passer, ni l’entraîneur, ni les joueurs.”

Estimez-vous que votre équipe est plus forte que la saison passée, lorsque vous avez échoué d’un but en finale du Final Four contre le Vardar Skopje (24-23) ?

“Pour juger de la force d’une équipe, il faut regarder les joueurs individuellement et voir ce qu’ils valent. Lorsque je regarde l’effectif dont je dispose d’un point de vue défensif sur le côté droit Benoit Kounkoud s’est amélioré, Edouard Kempf joue engagé et Luc Abalo, c’est un artiste, il n’a pas besoin d’apprendre, Nedim Remili ne jouait pas au début en défense et maintenant il tient 60 minutes et a vraiment progressé. Nikola et Luka Karabatic tiennent la défense, mais Luka est absent. Si les joueurs individuellement ont progressé, alors l’équipe s’est également améliorée. Je pense que l’équipe est meilleure que l’an passé.”

Vous allez entraîner Paris pour votre dernier Final Four. Est-ce que ce serait une vraie déception pour vous de ne pas réussir à gagner la Ligue des champions avec le PSG ?

“Je suis à la fin de ma carrière. Décrocher une nouvelle fois la Ligue des champions, que peut-on espérer de mieux ? Ce serait formidable. Je ne sais pas si ce serait une grosse déception de ne pas y parvenir. Nos défaites en championnat à Nîmes (26-24) et à Aix (33-31), ça c’était des grosses déceptions. Jeudi prochain (après le dernier match de championnat à domicile 
contre Chambéry) lorsque ce sera fini, je me sentirai vraiment bien. Je serai content que ce soit terminé. J’ai adoré le handball, ça a été ma vie. Quand j’étais un petit garçon, quand j’étais étudiant, le handball c’était ma vie.”

Propos recueillis lors d’un point presse