C’est la première surprise du Championnat du monde et elle est de taille. Le Danemark, champion olympique en titre, a été éliminé dimanche en huitièmes de finale par la Hongrie (25-27).

C’est la première fois depuis 2005 que la sélection scandinave, trois fois finaliste de la compétition (1967, 2011, 2013) mais jamais titrée, s’incline avant les quarts de finales. Le Parisien Mikkel Hansen et sa troupe faisaient pourtant partie des principaux prétendants au titre.

Impeccables lors de la phase de poules, avec cinq victoires en autant de matches, les Danois étaient les grandissimes favoris de ce duel avec la Hongrie, qui avait décroché le dernier billet pour les huitièmes de finale dans son groupe. Mais les Scandinaves n’ont jamais trouvé la bonne carburation, butant souvent sur le gardien magyar Roland Mikler. Malgré les efforts de la star Hansen (8 buts) et de Lasse Svan (6 buts), le Danemark s’est retrouvé mené à la pause (12-13). Revigoré par le retour de blessure de sa vedette Laszlo Nagy (1 but), la Hongrie a continué de jouer crânement sa chance au retour de vestiaires. Sous l’impulsion d’Ilam Jamali, elle avait quatre longueurs d’avance à l’approche des dix dernières minutes (22-18). Les Danois ont fait pression et sont revenus dans le match grâce ą Svan (23-23). Mais ils n’ont pas réussi à passer devant, Mikler tenant le choc. C’est Gabor Csaszar qui scellait le succès hongrois (27-25) et par la même occasion la première grosse surprise de cette compétition.

Le trophée mondial est le seul manquant au palmarès de cette grande nation du handball qui, en plus de son titre olympique, a gagné deux fois le Championnat d’Europe (2008, 2012).