L’équipe de France féminine de gymnastique a décroché sa qualification pour les JO-2020 de Tokyo lors des qualifications des Championnats du monde, samedi à Stuttgart (Allemagne).

Pour empocher un billet collectif pour Tokyo, il fallait se classer parmi les neuf meilleures nations, hors États-Unis, Russie et Chine, déjà qualifiés au titre de leurs médailles mondiales conquises en 2018. Contrat rempli pour les Bleues puisqu’elles terminent au quatrième rang.

Cette quatrième place leur ouvre aussi les portes de la finale du concours
par équipes, programmée mardi, ainsi que quatre finales individuelles, dont trois rien que pour la triple championne d’Europe Mélanie De Jesus Dos Santos au concours général (3e, 56,782), au sol (5e, 13,966) et à la poutre (6e, 13,616). La toute jeune Aline Friess (16 ans) passe aussi en final au concours général (17e, 53,999).