Et si Tiger Woods jouait l’édition 2019 de la Présidents Cup ? Cela n’est pas impossible. Le joueur, capitaine des États-Unis, pourrait bien “s’auto-sélectionner” pour combattre face au reste du monde, hors Europe, en décembre à Melbourne.

Sur la page internet de la compétition, Tiger Woods a déclaré : “en tant que capitaine, je ne pourrais pas demander un groupe plus engagé et motivé que celui-ci”. Mais ce qui laisse présager que “le Tigre” puisse participer à la compétition, c’est sa signature. En effet, à la fin de son communiqué, Tiger Woods a barré le mot “capitaine” en rouge pour écrire, à la place, “capitaine joueur de l’équipe des États-Unis“. “Mon idée est que nous trouvions les quatre hommes les plus en forme du moment pour cette équipe. Nous observerons avec attention les tournois de l’automne. Il y a tant de joueurs de top niveau qui peuvent prétendre être sélectionnés, comme Rickie Fowler, Tony Finau, Phil Mickelson, Patrick Reed, Gary Woodland, Jordan Spieth et bien d’autres“, a-t-il continué.

Il faudra désormais attendre le 4 novembre prochain pour connaître le nom des quatre derniers joueurs choisis par Woods pour disputer la Presidents Cup.