Pour la première Ryder Cup de l’histoire organisée en France, l’Europe a signé l’une des plus belles victoires de son histoire en écrasant les Etats-Unis sur le score de 17,5 à 10,5.

Ce dimanche, Francesco Molinari a apporté le point décisif aux Européens après avoir irradié le week-end de son talent. Paul Casey, Thorbjorn Olesen, Jon Rahm, Ian Poulter ont également apporté leur pierre à l’édifice lors de cette troisième et dernière journée, que les Européens abordaient avec une solide avance.

L’Europe reprend ainsi le trophée abandonné aux Etats-Unis il y a deux ans. Cela fait 25 ans que les Etats-Unis n’ont plus soulevé la Ryder Cup en Europe.

A l’issue de la première journée, les Européens avait viré en tête, 5-3. Samedi, ils avaient terminé à 10-6 avec notamment des démonstrations de Rory McIlroy et consorts. Dimanche, les Américains ont fait une partie de leur retard en début de journée avant de céder sur la fin.

Francesco Molinari, meilleur Européen du week-end, est aux anges : “C’est tellement grand, encore plus que de gagner un Majeur. Tout le monde, le capitaine, ses adjoints, nos compagnes et tous les joueurs qui y ont participé. Le mieux, ça restera l’ambiance et ce lien entre nous”, a commenté l’Italien.