Battu avec le reste du monde lors du dernier match de la Lver Cup, dans la nuit de dimanche à lundi, John McEnroe s’est exprimé sur la Ryder Cup, la compétition qui oppose les Etats-Unis à l’Europe en golf. Il est impatient d’assister à cet événement, étant lui même un passionné de golf.

 

Quel est votre rapport au golf ?

“J’ai grandi près d’un parcours et j’ai joué de temps en temps quand j’étais adolescent. Durant ma carrière, j’ai participé à quelques matches. Ma plus belle victoire, c’est quand, associé à Arthur Ashe, j’ai battu Jimmy Connors et Bobby Riggs, mais ils ont refusé de payer l’enjeu du pari qu’on avait fait. J’ai compris ce jour-là que si Bobby passait son temps à flamber au jeu, c’est qu’il ne payait jamais ses dettes! J’ai aussi joué quelques matches de célébrités organisés par Michael Jordan. J’ai beaucoup plus le temps maintenant parce que mes enfants sont grands. Je m’y suis remis sérieusement il y a deux ans. C’est un super moyen de voir ses amis tout en s’entretenant et j’essaie de m’améliorer. Il m’arrive de m’énerver quand je rate un putt de près mais pas autant que quand j’étais jeune. Actuellement j’ai un index entre 15 et 16, et j’espère rapidement descendre à 10. Je joue habituellement entre Los Angeles et New York, mais j’ai l’intention de devenir membre d’un club pour plus de stabilité”.

Vous venez de participer à la Laver Cup en tant que capitaine des Etats-Unis, peut-on la comparer avec la Ryder Cup ?

“La Laver Cup tente d’imiter sur beaucoup de points la Ryder Cup. Elle oppose l’Europe au reste du monde alors qu’ici c’est l’Europe contre les Etats-Unis. Rod Laver était mon idole et c’est une légende. Et c’est Roger Federer qui est derrière l’organisation, ce qui signifie beaucoup. Le public, que ce soit à Prague l’an passé ou à Chicago, a été extraordinaire. On espère que cet évènement va devenir aussi populaire que la Ryder Cup, même si cela va prendre du temps”.

Vous semblez ravi de prendre part au Match des Célébrités et de rester ce week-end pour la Ryder Cup…

“J’ai toujours été un joueur d’équipe donc j’adore le fait de pouvoir venir ici et participer à cette rencontre. Je n’ai jamais assisté sur place à la Ryder Cup. Et celle-ci, avec le retour de Tiger Woods au premier plan, va être remplie d’émotions et d’énergie. Les audiences TV aux Etats-Unis vont être énormes. L’équipe américaine est très forte, même si l’Europe a globalement l’avantage depuis 30 ans. Mais on peut refaire une partie de son handicap grâce à l’esprit d’équipe. Quand on joue seulement pour soi-même et pas pour un groupe, les choses sont très différentes”.