La nouvelle réglementation est tombée ! La Formule 1 va être complètement chamboulée d’ici 2021, puisque les organisateurs aspirent à la rendre plus disputée, moins chère et surtout plus propre.             

La F1 sera moins complexe et plus facile à comprendre“, a expliqué Jean Todt, le président de la Fédération internationale de l’automobile (FIA). Les nouvelles règles visent “à rendre notre sport plus durable et plus sûr“. Parmi ces mesures, qui seront appliquées dès le début de saison 2021, la question financière. En effet, chaque écurie aura un plafonnement des coûts à 175 millions de dollars par saison pour s’occuper de leurs monoplaces. Un coup de tonnerre pour les plus grosses d’entre elles comme Mercedes et Ferrari qui tournent actuellement avec un budget de 500 millions de dollars. Néanmoins, ce cout ne comprend pas les dépenses marketing, ni les salaires des pilotes.

Les monoplaces simplifiées et plus écolo

Le but de simplifier les monoplaces est de les rendre moins onéreuses, mais aussi à rendre les courses plus attractives. “La F1 est un sport incroyable suivi par quelque 500 millions de fans et nous voulons respecter son ADN. Nous voulons aussi permettre à la F1 de pouvoir s’adapter au monde moderne“. Et cela passe aussi par l’écologie. Pour cela, le nouveau réglement prévoit au maximum 25 Grand Prix par an, avec une réduction de leur durée. Alors qu’ils se disputent actuellement sur quatre jours, ils passeront désormais à 3, du vendredi au dimanche. Mais toutes ces nouvelles règlementations vont jouer sur la rapidité des monoplaces. Les responsables techniques de la FIA et de la FOM ont avoué que les F1 seront automatiquement plus lentes, de l’ordre de 3 à 3,5 secondes au tour, selon les circuits.