Alors que ce week-end a lieu le Grand Prix d’Azerbaïdjan, Leclerc a été interrogé sur la décision stratégique de Ferrari en faveur de son équipier Sebastian Vettel lors du dernier Grand Prix de F1 en Chine. Celui-ci a dit que “c’est frustrant” mais qu’il “peut comprendre son équipe“.

Seb est dans sa cinquième année avec l’équipe, il a gagné quatre championnats. C’est seulement ma deuxième saison en F1 donc j’ai encore beaucoup à prouver“, a développé le Monégasque de 21 ans. Lors du Grand Prix de Chine, la Scuderia lui avait demandé de laisser l’Allemand reprendre la troisième place. Une stratégie qui lui a valu du tort, puisque Leclerc n’a terminé que cinquième derrière le Néerlandais Max Verstappen.

Pourtant pour le jeune pilote, remporter sa première victoire en Formule 1 “n’est pas une obsession. Mon obsession pour le moment est de faire le meilleur travail possible dans la  voiture, d’en extraire tout le potentiel et, de cette façon, je suis sûr que les résultats viendront. Mais bien sûr, j’attends ce moment avec impatience, s’il doit arriver, et je vais travailler pour ça.  Mais je ne suis pas obsédé, ça ne serait pas la bonne façon d’aborder le week-end que de ne penser qu’à gagner.”

Quant à sa capacité à battre Sebastian Vettel, Charles Leclerc a estimé “avoir le potentiel pour le faire. Mais de là à le faire, il faudra beaucoup de travail et mettre pas mal de choses dans l’ordre“, en concluant par :”on verra“.