Selon Alain Prost Renault F1 pourrait perdre Daniel Ricciardo, à contre-coeur à l’issue de la saison 2020. Le changement de réglement repoussé à 2022 ne pourra rien y faire.

Sans langue de bois, Daniel Ricciardo a un contrat jusqu’à la fin 2020. Donc, de toute façon, il est libre. On n’a pas les cartes en main, on n’a pas d’option. Le contrat c’est le contrat et c’est jusqu’à fin 2020. Bien entendu, on a commencé à discuter, c’est normal, parce que ce qui se passe en réalité, ce n’est pas que pour lui. Admettons que l’année prochaine en 2021 tout rentre dans l’ordre la crise sanitaire, qu’on puisse faire les courses que l’on veut jusqu’à la fin de l’année, mais en 2021 ce sera les mêmes règles qu’en 2020, donc, ça veut dire que ce n’est pas non plus encore une fois l’idéal pour nous. (…) Si les pilotes ne roulent pas, on ne peut pas les voir, on ne peut pas les juger. C’est valable pour tout le monde et la tendance dans les équipes actuelles c’est aussi un peu plus le statu quo. Max Verstappen est complètement ancré chez Red Bull et je ne vois pas Daniel aller là-bas. Il reste Ferrari et Mercedes, mais je ne sais pas si c’est une option pour l’instant. Donc, ça été décalé, mais toutes les choses sont très ouvertes et en tout cas ce qui est sûr c’est que Daniel il a envie de continuer avec Renault d’une certaine manière. Il s’est projeté, il a fait, pas un pari, mais disons le choix d’avoir du succès avec Renault et pour l’instant on discute d’une manière très positive“, a expliqué Alain Prost au micro de Canal +, comme le rapporte F1Only.fr.