Ce Grand Prix de Singapour a fait des dégats. Si deux abandons ont été enregistrés durant la course, Daniil Kvyaat, lui, a eu un énorme contact avec Kimi Raïkkonen, entraînant sa disqualification.

J’ai été surpris, car il était clair que j’avais fait une manœuvre (…) Il a bougé au freinage ; c’est quelque chose dont nous parlons beaucoup, et il était contre ça, d’ailleurs. Je suis surpris qu’il l’ait fait. Si l’on défend, alors on défend. Si l’on laisse la porte ouverte, on laisse la porte ouverte. Il s’est juste suicidé. Il a aussi essayé de me tuer.” a-t-il expliqué. “Je n’ai pas compris les problèmes sur le premier relais mais mes pneus sont partis avant ceux des autres. Je ne sais pas pourquoi. Sur le second relais, c’était même le contraire : ils ont duré très longtemps. J’étais dans la boite de vitesse des autres et nous nous sommes arrêtés pour chausser les options. J’avais une chance de marquer des points mais j’ai fait des relances [post-SC] un peu agitées, partiellement parce que je ne pouvais pas bien voir dans mes rétroviseurs : c’était un obstacle pour voir quoi que ce soit derrière moi. Et oui, j’ai endommagé la voiture lors de l’incident avec Kimi. Ce fut donc un après-midi difficile“.