Sebastian Vettel est attendu au tournant lors du Grand Prix de Barcelone. Alors que le champion du monde en titre n’est parvenu à se placer sur le podium qu’à une seule reprise cette saison, il va devoir passer la seconde pour ne pas voir ses principaux rivaux le distancer au classement.

Un seul podium depuis la reprise… Pour le quadruple champion du monde Sebastian Vettel, ce début de saison de formule 1 ressemble à un véritable calvaire. Outre les problèmes du moteur Renault qui pose des soucis à l’écurie Red Bull, le châssis a aussi été changé pour le Grand Prix de Barcelone, qui se déroulera ce week-end. Le pilote allemand considérait que ce dernier ne correspondait pas à son style de pilotage. Un changement qui ne semble pas perturber l’équipe Red Bull. Normalement nous construisons quatre ou cinq châssis pendant une année, parfois six, alors il n’est pas inhabituel que chaque pilote puisse en changer une deux fois dans l’année, a expliqué Rob Marshall, le responsable de la conception, dans des propos rapportés par ESPN.

Après quatre courses, il est en effet temps que Red Bull arrive à refaire son retard sur Mercedes. Vettel compte désormais 47 points de retard sur Nico Rosberg et 42 de moins que Lewis Hamilton, vainqueur des trois derniers Grand Prix. Une performance de rang en Catalogne est donc indispensable pour rester dans la lutte et cela passera par de bonnes prestations lors des qualifications. Il n’y a pas beaucoup d’opportunités pour dépasser, donc avoir une bonne position de départ en qualification sera crucial, a déclaré Vettel.

Mais pour le moment, rien ne laisser présager qu’il y aura du changement. Vendredi, lors des essais libres, Vettel n’a parcouru que quatre tours avec sa Red Bull RB10, suite à un problème mécanique. Des essais libres dominé par Lewis Hamilton… De quoi mettre un peu plus la pression sur les épaules du quadruple champion du monde.