C’est en terminé du grand cirque de la F1 en 2014. Mercedes a coieusement dominé la saison, plaçant ses deux pilotes Lewis Hamilton et Nico Rosberg au deux premières places du championnat du monde. Et les autres ? Elles se sont partagées les miettes…

– Mercedes GP est bien sûr la grande gagnante de la saison avec Hamilton champion et Rosberg 2e. Les Flèches d’Argent ont égalé le record de premières lignes. Elles ont dominé le championnat de bout en bout. La firme allemande a écrasé le championnat constructeurs. Rien à ajouter !

– Williams F1 a surfé sur la vague grâce à son moteur Mercedes. L’écurie termine la saison en 3e rang mondial et place ses pilotes Bottas et Massa aux 4e et 7e positions du classement des pilotes.

– Force India a également bénéficié d’un moteur Mercedes qui lui a permis de terminer la saison à une inespérée 6e place au classement des écuries avec un tir groupé pour ses pilotes, Hülkenberg et Pérez se classant 9e et 10e au classement des pilotes.

– Red Bull a limité la casse avec son moteur Renault en terminant à la 2e place chez les constructeurs. Mais la 3e place de Ricciardo et surtout la 5e de Vettel, le champion sortant, au classement des pilotes, sont décevantes.

– Ferrari termine au pied du podium chez les constructeurs. La Scuderia n’a jamais été dans le coup cette saison. Ses pilotes en ont souffert. Alonso termine son bail au sein de l’équipe italienne par une 6e place mondiale, tandis que Räikkönen a vécu une saison dans un quasi anonymat, terminant 12e.

– McLaren a vécu toute la saison dans le ventre mou. Une 5e place constructeurs à l’arrivée et des modestes 8e et 11e places pour Button et Magnussen au classement des pilotes. Ces deux-là pourraient d’ailleurs perdre leur baquet à l’intersaison.

– Lotus F1 se classe 8e chez les constructeurs grâce à une certaine régularité dans les places d’honneur. Mais les 14e et 16e places de Grosjean et Maldonado au classement des pilotes rappelle combien cette saison fut difficile. L’arrivée de moteurs Mercedes pour la saison prochaine est attendue avec impatience.

– Toro Rosso tire presque son épingle du jeu avec une 7e place constructeurs. Mais aucun exploit de la part de ses pilotes, Vergne et Kvyat, qui terminent aux 13e et 15e rangs mondiaux. Le Français n’a pas convaincu. Il perd son baquet, au contraire de son coéquipier qui sera promu chez la grand soeur, Red Bull.

– Sauber a vécu une saison cauchemar avec un moteur client Ferrari pas du tout compétitif. Au bord du dépôt de bilan, l’écurie suisse se classe 10e écurie du plateau et place ses pilotes Sutil et Gutierrez aux 18e et 20e rangs du classement des pilotes.

– Marussia F1 n’a pas terminé la saison. L’écurie d’origine russe (mais qui était basée en Angleterre) a été liquidée. Elle déplore en outre le grave accident de Bianchi à Suzuka.

– Caterham F1 n’a pas encore été liquidée mais a également déposé le bilan et déclaré forfait pour les deux derniers Grands Prix. L’administrateur judiciaire tente actuellement une opération sauvetage.