Le Britannique Lewis Hamilton (Mercedes) a remporté un GP de Grande-Bretagne marqué par un accident au premier tour entre Kimi Räikkönen et Felipe Massa qui a nécessité un second départ. En pole, Nico Rosberg a dû abandonner en raison d’un problème mécanique au 39e tour. Hamilton revient à quatre points au classement général.

Nico Rosberg aurait peut-être bonifié sa pole position en victoire finale si la course était partie à 14h00. Las, le Grand Prix de Grande-Bretagne a connu un départ rarissime, avec un accrochage entre Kimi Räikkönen (Ferrari) et Felipe Massa (Williams) qui a donné lieu à un second départ une heure plus tard, afin de réparer la barrière de sécurité endommagée.

L’actuel leader du classement général avec 165 points aurait pu espérer creuser l’écart qui le sépare de Lewis Hamilton, parti en 6e position, si la boîte de vitesse de sa monoplace n’avait pas lâché au 39e tour. Trahi par la mécanique, le pilote Mercedes a été contraint d’abandonner, laissant filer son rival vers la victoire. Derrière, Daniel Ricciardo (Red Bull), troisième, et surtout Valtteri Bottas (Williams), deuxième, complètent le podium.

Le Finlandais a opéré une remontée spectaculaire, s’élançant de la quatorzième position et parvenant un deuxième podium consécutif après le GP d’Autriche. Il prend la cinquième place du classement des pilotes, toujours dominé par Nico Rosberg. L’avance de l’Allemand s’est pourtant amenuisée. Il ne compte plus que quatre points de plus que Lewis Hamilton, qui enregistre sa 27e victoire en Formule 1 et égale Jackie Stewart. Une après-midi idéale pour le Britannique.

Thibaud Le Meneec