Alors qu’elle s’est classée seulement 4e du championnat du monde 2014, la Scuderia Ferrari a perçu 34 millions d’euros de plus que l’écurie Mercedes. La répartition des revenus de la Formule 1 n’est pas indexée sur les résultats. Explications.

La Scuderia Ferrari, 4e du championnat du monde de Formule 1 en 2014, a reçu 34 millions d’euros de plus que Mercedes-AMG, sacrée championne du monde, en raison de la répartition inégale des revenus de la F1 dont les montants secrets ont été révélés jeudi par le magazine spécialisé Autosport. L’écurie italienne a touché en 2014, en plusieurs versements mensuels, 145 millions d’euros, en raison de deux facteurs principaux: son statut d’équipe historique de la F1, présente sans interruption depuis la création du championnat du monde en 1950, et ses résultats sur la piste de 2009 à 2013, selon des clés de répartition très compliquées.

Financièrement, Ferrari a devancé en 2014 Red Bull Racing (138 M euros), Mercedes-AMG (111 M euros) et McLaren (86 M euros). Sportivement, la Scuderia n’a terminé que 4e de la saison 2014, derrière Mercedes (16 victoires), Red Bull (3 victoires) et Williams (9 podiums) qui, comme également McLaren, fait partie des écuries dites historiques.

Les deux tiers (65%) des revenus commerciaux de la F1 (droits TV, prix du plateau, sponsoring, etc…) récoltés par la Formula One Management (FOM), la société gérée par Bernie Ecclestone, sont distribués chaque année aux écuries engagées: 50% au titre des résultats sur les cinq saisons précédentes et 15% aux cinq écuries considérées comme les plus importantes: Ferrari, Red Bull, Mercedes, McLaren et Williams. Les 35% restants sont distribués aux actionnaires, notamment le principal, CVC Partners.
Cette répartition est très critiquée depuis six mois sur le fond et sur la forme, suite aux difficultés financières de cinq écuries: Lotus, Sauber, Force India, ainsi que Marussia et Caterham qui ont déposé leur bilan en octobre. Marussia a été sauvée en février et a réapparu en mars sous le nom de Manor, grâce à un repreneur nord-irlandais. Caterham est en liquidation. Une réunion du Groupe Stratégique de la F1 est prévue ce jeudi à Genève, avec des représentants des six premières écuries de la saison 2014, de la FOM et de la Fédération internationale de l’automobile (FIA).

Reversements 2014
1. Ferrari 145 millions d’euros (4)
2. Red Bull 138 M euros (2)
3. Mercedes 111 M euros (1)
4. McLaren 86 M euros (5)
5. Williams 73 M euros (3)
6. Force India 53 M euros (6)
7. Toro Rosso 47 M euros (7)
8. Lotus 45 M euros (8)
9. Marussia 42 M euros (9)
10. Sauber 39 M euros (10)