Ferrari a limogé lundi le patron de son écurie de F1 Marco Mattiacci et l’a remplacé par Maurizio Arrivabene, haut responsable de Philip Morris partenaire de longue date de l’écurie italienne. En l’espace d’un an, la Scuderia aura changé trois fois de tête.

Maurizio Arrivabene était précédemment le vice-président des communications et promotions de l’entreprise Philip Morris, l’un des sponsors principaux de l’équipe italien. Il sera également à la tête de toutes les activités sportives de Ferrari. Cela signifie le départ de Marco Mattiacci, nommé en avril dernier suite à la démission de Stefano Domenicali. La nomination de Mattiacci en avait surpris plusieurs à l’époque, lui qui n’avait jamais œuvré en sport automobile avant d’arriver au sein de la Scuderia.

Nous avons décidé de nommer Marurizio Arrivabene car, en ce moment historique pour la Scuderia et la Formule 1, nous avons besoin d’une personne ayant une compréhension approfondie non seulement de Ferrari, mais aussi des mécanismes de gouvernance et des exigences de la discipline, explique Sergio Marchionne, le PDG de Fiat-Chrysler qui a assumé la présidence de Ferrari suite au départ de Luca di Montezemolo en septembre. Maurizio possède des connaissances uniques puisqu’il est très près de la Scueria depuis des années, et à titre de membre de la Commission F1 (où il représente les sponsors de la F1 depuis 2010, ndlr), il connaît très bien les défis auxquels nous faisons face. Il a toujours été une source d’idées novatrices ayant pour but de revitaliser la Formule 1.

En 2015, Ferrari, à la recherche d’un titre constructeur depuis 2008 et des pilotes depuis 2007, présentera un visage totalement inédit. Luca di Montezemolo n’y est plus, Fernando Alonso a quitté l’équipe, Sebastian Vettel le remplace, et Arrivabene prend donc les commandes.