La sulfureuse Wanda Nara, épouse et agent de Mauro Icardi, s’est défavorablement illustrée en demandant l’assistance de son fils pour produire ses légendaires photos sexy. Au point de révolter les instances italiennes en charge de la protection des mineurs.

Après avoir défrayé la chronique en postant plusieurs photos de ses vacances à Ibiza, où plusieurs joueurs du PSG, dont Neymar et son mari, ont contracté le Covid19, Wanda Icardi a été épinglée par le tabloïd anglais The Sun. Un paparazzi a pris un cliché de la famille Icardi sur son yacht où l’on découvre que Wanda demande à son jeune fils de jouer les photographes… en dépit de poses très sexy !

La CNIL italienne, qui est garante dans le pays de la protection de l’enfance et de l’adolescence, et l’association Codacons, qui représente les consommateurs italiens, ont publiquement réagi, accusant Wanda Icardi d’“utilisation illicite de mineurs”.