Le FC Barcelone aurait dépensé plus que les 120 millions d’euros annoncés pour s’offrir Antoine Griezmann.

Selon les informations de El Mundo, le club catalan a versé un supplément de 15 millions d’euros. Le but de ce chèque est simple : régler le conflit avec l’Atletico de Madrid. Les Colchoneros soupçonnent le Barça d’avoir négocié avec l’attaquant alors que sa clause libératoire était encore fixée à 200 millions d’euros avant le 1er juillet.

Le Barça a donc payé 15 millions d’euros en plus pour éviter que l’affaire se juge devant les tribunaux.