Alors qu’il vient tout juste d’être officialisé au Zénith Saint-Pétersbourg en provenance du FC Barcelone pour 45 millions d’euros, Malcom a été victime des ultras, qui l’ont accueilli avec des banderoles racistes.

Première expérience difficile pour le joueur, victime de racisme par ses propres supporters. Entré en jeu ce samedi pour un match face à Krasnodar qui s’est soldé sur une égalité (1-1), le Brésilien a, dès son premier pas sur la pelouse, été accueilli par une banderole de supporters avec écrit “Merci aux dirigeants pour leur fidélité aux traditions“. Une phrase qui fait allusion à ce que les supporters (et en particulier l’association de supporters de Landskrona) avaient fait savoir, en 2012 dans un document intitulé “Selection-12”  : “Nous ne sommes pas racistes, mais pour nous l’absence de joueurs noirs au Zenit est tout simplement une importante tradition”.