Le milieu du Stade Rennais, Benjamin Bourigeaud a donné ses premières impressions dans un entretien avec l’AFP après la reprise de l’entraînement avec le club breton.

“Habituellement on arrivait le matin, on déjeunait tous ensemble, ensuite on travaillait en salle tous ensemble pour aller ensuite sur le terrain tous ensemble. Là c’est différent, c’est par petits groupes. On arrive le matin au centre d’entraînement. Il y a une prise de température dès l’entrée du centre. On arrive déjà habillés, on repart habillés, on se douche chez nous (…). C’est compliqué de ne pas pouvoir rejouer correctement au football mais il y a une organisation qui a été faite pour qu’on puisse retrouver les sensations”, a indiqué Bourigeaud.

Avant de poursuivre : “Les changements de direction, les appuis… Sur des terrains, avec des crampons (…) Ça fait du bien au moral de pouvoir retoucher un peu de ballon (…)! Même si on n’a toujours pas de jeu, toujours pas de contacts. L’essentiel est qu’on ait pu se retrouver, même à distance. Pendant deux mois, ça a été compliqué d’être privés de notre quotidien (…) On est footballeurs avant tout et notre seule envie, c’est de rejouer au football. Mais après, il y a des risques liés à l’épidémie. Il y a tout un système médical, et le gouvernement, et la Ligue, qui ont décidé cet arrêt. Nous, on n’a pas le choix.”