Le sélectionneur de l’équipe d’Italie Giampiero Ventura n’a pas démissionné mais il avait le visage très grave après que son équipe a manqué de se qualifier pour la Coupe du monde 2018 (0-1, 0-0). Durant la conférence de presse d’après-match, il a demandé pardon à son pays.

Je demande pardon aux Italiens pour le résultat. Mais pas pardon pour l’implication, la volonté. Mais pardon pour le résultat, qui est la chose la plus importante” a déclaré le sélectionneur.

Pas de démission pour Ventura malgré la déroute

Il a ensuite expliqué sa non-démission : “Non, je n’ai pas démissionné. C’est un résultat désastreux, mais nous verrons. La responsabilité ? Dans le football, c’est l’entraîneur, quand le résultat n’est pas celui escompté, et la chance ou la malchance ne comptent pas. C’est un résultat très dur du point de vue des conséquences. On a vu que l’envie était là, ce soir, les joueurs avaient la volonté, mais le foot est comme ça et il faut l’accepter. Je suis fier d’avoir fait partie du groupe azzurro, je suis fier d’avoir travaillé avec de grands champions, et avec d’autres à qui je souhaite de le devenir. Je suis déçu, parce que ce soir (lundi, ndlr) j’ai compris ce qu’était une équipe nationale, et je remercie le public de San Siro qui nous a aidés jusqu’au bout. Nous aurions mérité mieux.