Toujours en conflit avec son ancien club Antalyaspor, Samir Nasri devrait finalement percevoir 2 millions d’euros pour rupture de contrat abusive. Un joli chèque pour l’ancien Marseillais, qui évolue aujourd’hui en Belgique, à Anderlecht.

D’après les informations du quotidien néerlandais Het Nieuwsblad, le club Turc d’Antalyaspor devrait être condamné à verser 2 millions d’euros au milieu offensif français pour avoir rompu son contrat trop tôt. Une bonne nouvelle pour l’ancien de l’OM, qui est cloué à l’infirmerie d’Anderlecht depuis le mois d’octobre.