En difficulté en Ligue 1 depuis le début de l’année, le FC Nantes se retrouve au 15e rang. Une période difficile pour Valentin Rongier et ses partenaires, forcément touchés par la disparition de Sala.

 

En zone mixte, le milieu de 24 ans a expliqué que le groupe avait besoin de temps pour digérer le décès de l’attaquant. “On oublie le côté sportif et on retombe dans la réalité. C’est dur. Il faut que l’on avance tous ensemble. On doit rester proches pour partager nos peines et nos joies. C’est forcément lourd. Ça pèse beaucoup quand on arrive au stade. Ça va prendre beaucoup de temps pour avancer. On essaye d’être positif tous les jours.”