Écarté du groupe professionnel de l’Olympique de Marseille, Rod Fanni s’est longuement expliqué sur sa situation avec le club phocéen, dans les colonnes de L’Equipe.

Le défenseur de 36 ans piaffe d’impatience à l’idée de trouver une solution pour quitter les Bouches-du-Rhône. “Il est sûrement temps de partir, de la meilleure des façons. Pour Pat’ Evra, ils ont trouvé une solution satisfaisante. On finira par en trouver une“, a lancé l’ancien Rennais, dont le bail se termine en juin 2018.

Depuis le début de la saison, le joueur est passé dernier dans la hierarchie des défenseurs centraux. Une décision qu’il n’accepte pas. Il déteste surtout le double discours de Rudi Garcia à la fin de la saison dernière. “Le coach me dit: ‘On serait heureux que tu restes, on va sûrement recruter deux joueurs derrière, mais avec toutes les compétitions… On sait l’apport que tu as pour l’équipe, pour le groupe. On serait heureux de te compter parmi nous’. Bref, je suis dans la locomotive, avec tout le monde. On m’a laissé entrevoir cette image. On ne me dit pas les choses franchement”, indique le joueur de 36 ans.

Un mauvais choix ?

Pourtant l’histoire avait bien débuté avec son retour à l’OM en 2016. “En août 2016, je reviens à Marseille à la demande du club, pour encadrer, remobiliser. Reconstruire. Il y a alors un désamour de fou après une saison catastrophique (13e). Je suis d’ici, ça me fait vraiment chier pour l’OM. Je fais une croix sur trois mois de salaire au Qatar (Al-Arabi), je prends des risques, sur plein de points, et d’abord celui de me griller. J’avais quitté Marseille avec les honneurs en 2015, on m’avait remis au Vélodrome un tableau récapitulatif avec quelques faits d’armes, les deux Coupes de la Ligue, le quart de finale de Ligue des champions, etc. Le bilan était plutôt positif. Mais je n’ai pas regardé mon image“, mais l’histoire va surtout retenir qu’il n’aura jamais joué un match avec l’OM depuis le début de saison.