Karim Benzema a été entendu par la justice au mois de juillet dans l’affaire d’extorsion d’un ancien proche, Léo D’Souza.

C’est le quotidien L’Equipe qui révèle cette affaire dans son édition du jour. Le journal indique que l’ancien lyonnais a été entendu par la justice au mois de juillet comme “simple témoin” dans une affaire de tentative d’extorsion sur la personne de Léo D’Souza, un ancien proche de Benzema qui devait à ce dernier la somme de 50 000 euros.

Le joueur du Real Madrid a ainsi évoqué son rôle dans cette affaire. L’Equipe indique que le 7 octobre 2018, Benzema était à Paris et attendait un appel vidéo de son assistante Yamna Aghrib, qui devait être en compagnie de Léo D’Souza, un ancien proche de KB9, à qui il avait rendu une prestation d’un montant de 50 000 euros. Mais l’appel n’a pas eu lieu et quelques heures plus tard D’Souza a eu une altercation avec Smaïne Tabennehas, un ami de Benzema.

Léo D’Souza a changé sa version

La victime a porté plainte et les soupçons s’étaient tournés vers l’attaquant du Real Madrid après visionnage des images de la vidéosurveillance de l’hôtel. Lors de l’audition en juillet dernier, Karim Benzema a indiqué aux enquêteurs qu’il n’a aucun lien avec cette histoire. Deux proches du joueur ont été mis en examen pour “tentative d’extorsion” et “complicité de tentative d’extorsion”. “Je suis persuadé aujourd’hui que ce n’est pas lui qui a poussé les autres”, a indiqué la victime face au juge selon L’Equipe. Léo D’Souza a donc changé sa version qui soulage Karim Benzema.

N.PELLETIER