Au lendemain d’une rencontre Bulgarie – Angleterre, gâchée par des chants racistes de supporters, le président de la fédération bulgare a remis sa démission.

Les craintes des joueurs anglais étaient fondées à la veille du déplacement des Three Lions en Bulgarie, en marge de la 8ème journée de qualification à l’Euro 2020. Les joueurs ont été accueillis par des cris racistes émanant des tribunes du stade Vasil Levski de Sofia. À tel point que l’arbitre croate, Ivan Bebek, a été contraint d’arrêter la rencontre à deux reprises en première mi-temps.

À la suite de la large victoire 6-0 des hommes de Gareth Southgate, le Premier ministre bulgare, Boïko Borissov a exigé la « démission immédiate » du président de la fédération de football. Ce à quoi s’était farouchement opposé le porte-parole de la fédération bulgare, assurant que Borislav Mihaylov ne quitterait pas ses fonctions. Pourtant, moins d’une heure après cette déclaration, la fédération bulgare a publié un communiqué dans lequel elle annonce la démission de son président.