Si l’Olympique Lyonnais est considéré comme l’un des meilleurs centres de formation de France et même d’Europe, ces dernières saisons les performances ont quelque peu baissé dans ce secteur. Une petite remise en question a été nécessaire, qui aujourd’hui appartient au passé. Si Maxence Caqueret (19 ans), Melvin Bard (19 ans) ou encore Amine Gouiri (19 ans) font parties de ce “nouvel OL”, il existe un joueur différent et amené à tutoyer les sommets dans un futur très proche. Son nom, Rayan Cherki !

A 16 ans, Rayan Cherki est déjà un joueur qui fait trembler les défenses adverses. Pur produit de la formation lyonnaise et natif de la capitale des Gaules, il est annoncé comme un futur crack, le véritable avenir de l’OL. Un diamant brut à polir pour Rudi Garcia et son staff. Au club depuis 2010, il est resté un an à Saint-Priest avant d’être repéré par l’OL et d’intégrer le centre de formation. Ce petit gabarit (1 mètre 76) est attendu comme le Messi. Il est doté d’une conduite de balle et d’une intelligence de jeux particulièrement développées. Techniquement, il est plus qu’à l’aise et le ballon lui colle au pied.

Image

Un joueur avec les deux pieds

Si Rayan Cherki est aussi apprécié à Lyon et surtout convoité par de nombreux clubs, c’est aussi car il possède une particularité. Il est ambidextre. Droitier de base, il est aussi à l’aise avec son pied gauche qu’avec le droit. Une qualité qui rappelle le champion du monde français et joueur du FC Barcelone, Ousmane Dembélé. Aujourd’hui, un profil à la Cherki est extrêmement recherché. Un cauchemar pour les défenses adverses qui se retrouvent totalement prises aux pièges sans avoir de réelles solutions.

Terminé les “Arjen Robben ou même Bertrand Traoré” pour parler de Lyon, qui se servent à 99% d’un seul pied le gauche. Aujourd’hui, les clubs recherchent la diversité et la complémentarité. Un joueur ambidextre, c’est un avantage non-négligeable dans le football actuel. Rayan Cherki est complet et les Nantais, victimes de son talent en Coupe de France, ne diront pas le contraire.

Né le 17 août 2003, Cherki est capable de dribbler, contrôler et même frapper aussi bien pied droit, que pied gauche. Certains pensent même que le Lyonnais est un pur gaucher, au vu de ses différents buts inscrits pieds gauche, notamment en jeunes.

Des records de précocité

Si les performances de Rayan Cherki sont autant scrutées, c’est tout bonnement car le gamin de 16 ans est déjà entré dans l’histoire. Tout comme un certain Eduardo Camavinga (16 ans) à Rennes, Cherki est déjà membre de l’équipe pro de l’OL et sa dernière prestation en Coupe de France face au FC Nantes n’est pas passée inaperçue, bien au contraire. Sur la pelouse de la Beaujoire, il a pratiquement qualifié à lui tout seul les hommes de Jean-Michel Aulas. Durant cette rencontre il a inscrit deux buts, délivré deux passes décisives et même provoqué un penalty, suite à une récupération de balle parfaite et une protection du ballon à montrer dans les écoles.

S’il explose déjà au grand jour et pourrait bel et bien devenir le prochain chouchou des supporters rhodaniens, Cherki a fait ses armes chez les jeunes. Avec l’OL c’est en Youth League, la Ligue des Champions des jeunes, qu’il a établi un nouveau record. Dans une compétition avec des joueurs majoritairement âgés de 17 à 19 ans, il a su tirer son épingle du jeu.

Face à Manchester City (Youth League) en septembre 2018, il est devenu le plus jeune joueur de l’histoire de cette compétition à inscrire un but, alors âgé de 15 ans et 33 jours. Une performance validée par le joli succès de son équipe 4 buts à 1 face aux Sky Blues.

Un mois plus tard, il réitère une performance digne des plus grands avec un hat-trick (3 buts) en cinq petites minutes face à Auxerre. Cette fois-ci, c’est avec les U19 qu’il accomplit cet exploit.

Genesio le compare à Ben Arfa

Parti en mauvais termes avec le public et les supporters lyonnais, Bruno Genesio, ancien membre du centre de formation, est catégorique. Il y a quelques temps, l’ancien entraîneur rhodanien déclarait être impressionné par un tel niveau à seulement 15 ans. “C’est un joueur qui a des qualités exceptionnelles. Il travaille déjà avec le groupe de National 2 depuis le début de la saison, ce qui est assez rare pour un joueur de 15 ans. Il est mature, il a de grosses qualités techniques. Il me rappelle Hatem Ben Arfa”. Une interview donnée au micro de Téléfoot.

Garcia et l’OL le protègent

Si l’Olympique Lyonnais possède un joueur capable d’atteindre les sommets et pourquoi pas faire une carrière à la “Karim Benzema”, voire plus, il reste tout de même un jeune garçon de 16 ans. Un détail important et une prise de conscience de la part du staff, notamment de Rudi Garcia. “Mon rôle est aussi d’abaisser un peu les niveaux, parce que tout le monde va le porter aux nues et ça va être un grand danger s’il ne m’écoute plus, ne travaille plus et pense que c’est arrivé”, a lâché l’entraîneur il y a quelques jours dans les médias. Un avis partagé par le président Jean-Michel Aulas qui possède entre ses mains un vrai joyau.

Image

L’Europe entière à ses pieds

Si en France, on parle beaucoup d’Eduardo Camavinga, le Rennais dans le viseur des plus grands clubs tels que le Real Madrid ou le FC Barcelone, Rayan Cherki n’a pas grand chose à lui envier. Aujourd’hui les plus grosses écuries européennes le surveillent de près. Il y a quelques mois (juillet 2019), l’OL a réalisé un coup de maître en lui faisant signer son tout premier contrat pro pour le plus grand plaisir du président Aulas. Avec cet accord qui porte jusqu’en 2022, les Gones s’assurent un avenir radieux sportivement mais aussi et surtout économiquement.

Le Real Madrid, le Barça, la Juventus Turin, l’Ajax Amsterdam, le Milan AC, le Bayern Munich et les Reds Devils de Manchester United ont tenté des approches. C’est dire le potentiel de Rayan Cherki qui est capable d’évoluer sur tout le front de l’attaque, sans doute derrière un vrai numéro 9.

“Je veux entrer dans l’histoire du club”

A 16 ans, le Lyonnais n’a pas froid aux yeux. Amoureux du ballon rond, il envisage de faire une carrière XXL et possède sur le terrain une très grande confiance en lui. Le numéro 16 des Gones possède aussi une ambition débordante. Interrogé il y a quelques jours après la qualification à Nantes, il révèle ses objectifs. “Je veux avoir les records et entrer dans l’histoire du club pour que personne ne puisse me détrôner derrière. Je bosse tous les jours plus que les autres pour atteindre mes objectifs. Je suis un peu couvé par tout le monde, et ma famille me fait garder la tête sur les épaules. C’est le plus important pour moi.”

Une confiance qui lui permet même de recevoir un hommage signé Kylian Mbappé. Le champion du monde et joueur du PSG avait félicité Cherki après sa prestation incroyable face au FCN. Vous l’aurez compris, l’Olympique Lyonnais bénéficie d’un cadeau du ciel, aux Gones de faire le nécessaire pour accompagner et faire éclore ce produit made in Lyon…

Si vous voulez en savoir encore un peu plus sur le phénomène, Rayan Cherki, retrouvez le reportage de “Footissime”, ci-dessous.

Grégory Zerbone