Le prêt avec option d’achat de Mauro Icardi au PSG expire au 30 juin. Le club parisien tente de faire baisser le prix de l’attaquant. Mais l’Inter Milan ne l’entend pas de cette oreille.

Tout va très vite dans le football. Il y a un an tout juste, on annonçait Mauro Icardi au Real Madrid moyennant un prix jugé très abordable de… 120 millions d’euros. Finalement, l’Argentin a été prêté au PSG dans les derniers jours du mercato, avec une option d’achat de 70 millions d’euros. Le joueur a parfaitement rempli son contrat, inscrivant 20 buts en 31 matches. Mais le PSG trouve cette somme encore trop élevée. La crise du coronavirus est passée par là, et le champion de France essaie d’en profiter. Il offre désormais 50 millions d’euros à l’Inter Milan.

Un jeu de poker menteur avec l’Inter

Le jeu de poker menteur durera sans doute jusqu’au 30 juin, minuit. D’un côté, le PSG veut conserver le joueur, mais n’exclut pas de recruter un nouvel attaquant, voire d’offrir une année de plus de contrat à Edinson Cavani. De l’autre côté, l’Inter Milan n’a nullement l’intention de réintégrer Mauro Icardi, en froid avec les dirigeants. Si le joueur revient en retour de prêt, il sera transféré. Pour plus de 50 millions d’euros ? Là est la question…