Hier soir, le CUP, autrement dit le Collectif Ultras Paris par la voix de son président a expliqué le boycott des supporters qui ont décidé de faire la grève des encouragements pendant le premier quart d’heure.

 

“Je pense que le message est passé. On avait à coeur de montrer à tout le monde qu’on n’était pas content de l’attitude des joueurs, mais que ce n’était pas pour ça qu’on allait lâcher le club et ne pas le soutenir, a indiqué Romain Mabille dans un entretien au journal Le Parisien. La Ligue des Champions, on sait que c’est dur, on espère qu’ils ont compris le message et qu’il y aura une autre attitude, mais quoi qu’il arrive on reste soudé derrière le club.” 

“On n’oublie pas (l’élimination contre Manchester United, ndlr), on vit avec. Quoi qu’il arrive, on reste les premiers supporters du club. On l’aura toujours en tête, mais ce n’est pas pour ça qu’il faut se désunir et cracher sur ce qu’ils font non plus. On a envoyé un message, maintenant il faut passer à autre chose.”