Depuis le match entre le PSG et l’Olympique de Marseille ce dimanche, les polémiques tournent autour du conflit Neymar-Alvaro Gonzalez. Le Brésilien accuse son adversaire de l’avoir insulté de manière raciste. Pour Pierre Ménès, ces dires sont à vérifier.

“J’ai regardé sa story sur Instagram, il y a 50 messages « non au racisme ». C’est la première fois que Neymar actionne ce levier. Moi ce qui m’interpelle beaucoup dans cette histoire c’est que Neymar est venu se plaindre de Gonzalez à l’arbitre dès la première mi-temps. Maintenant, c’est toujours plus facile de sanctionner un tacle que des insultes que tu n’es pas obligé d’entendre. Le mec est quand même pas assez con pour insulter un joueur devant l’arbitre. Maintenant, pour l’instant, il y a un truc en France qu’on appelle la présomption d’innocence qui fait que tant que ce n’est pas prouvé, Alvaro pour moi n’a rien fait. Par contre, si cela venait à être prouvé par une vidéo, mais la vidéo elle n’est toujours pas sortie, ce serait évidemment gravissime et hautement sanctionnable“.