Surprenant deuxième de Ligue 1, le LOSC se déplace au Parc des Princes pour un choc inédit face au Paris SG en ouverture de la 12e journée de championnat. Quelles sont les chances des Lillois d’empêcher les Parisiens de poursuivre leur série d’invincibilité ?

En conférence de presse d’avant-match, les Lillois, troisième attaque et défense du championnat, sont affirmatifs. Ils n’entendent pas jouer les « sparring-partners » des Parisiens. « Paris a déjà plié le championnat, mais ce n’est pas parce que je pense cela qu’on doit y aller en victime », a souligné Christophe Galtier, l’entraîneur lillois. « Je vais dire aux joueurs d’y aller pour faire honneur au maillot, à cette deuxième place. On a tout à gagner et peu à perdre », a même renchéri le président du LOSC, Gérard Lopez. À l’inverse, Paris a beaucoup à perdre. « Dans tous les matches, vous avez des possibilités de réussir des choses, vous avez des opportunités. Automatiquement, on y va avec de l’espoir, a insisté Galtier. On doit être nous-mêmes dans l’expression collective. Je veux que l’équipe s’appuie sur ce qu’elle fait depuis le début de saison car elle le fait bien et ça marche. On est deuxième, l’équipe défend bien, l’attaque ne marche pas trop mal. Pourquoi changer cela, parce que Paris est imbattable ? Je préfère que mon équipe se concentre sur ses qualités plutôt que d’essayer de faire déjouer le PSG ». Pour préparer au mieux le match du Parc, Galtier n’avait gardé que trois titulaires habituels à Strasbourg en Coupe de la Ligue.

1
Le PSG n’a perdu qu’une seule de ses 27 dernières oppositions face au LOSC au Parc des Princes.

Et si ça ne suffit pas, Galtier a un plan B : « J’ai prévu deux lassos, un qu’on va accrocher à la taille de Kylian et un pour attacher les pieds de Neymar ! »

11
En cas de victoire parisienne, il y aurait onze points d’écart entre le leader et son dauphin. Un gouffre après 12 journées seulement.