Après les échecs du PSG en Ligue des Champions, les joueurs du club de la capitale commencent à analyser ces performances. Pour l’ailier Angel Di Maria, ce n’est pas une question de déclic mais surtout l’histoire d’un mauvais timing.

“Je sais que beaucoup de monde a parlé de déclic mais pour moi, c’est du pipeau. Tous ces trucs sur le psychologique, je n’y crois pas. Dans le foot, parfois, tu as de la chance, parfois non. En huitièmes de finale, le PSG a eu la scoumoune à plusieurs reprises et c’est ça qui nous a coûté la qualification. On se faisait éliminer parce qu’on faisait des erreurs, ça arrive à tout le monde. On a toujours su qu’on était capables de faire de grandes choses. Regardez: là on a fait un match aller (contre Dortmund, ndlr) pas terrible et on a été énormes au retour”, a indiqué l’Argentin pour L’Equipe.

Avant de donner son avis sur l’arrêt de la Ligue 1. “Comme beaucoup, je pense qu’on s’est précipités pour prendre une telle décision. De ce qu’on voit, la France est aujourd’hui un des pays où la situation sanitaire est la plus favorable et, pourtant, on a tout arrêté définitivement. Ce sont des affaires de politiques, de médecins. Nous, on aurait aimé terminer le championnat mais des décisions ont été prises et il faut les accepter. S’ils ont fait ce choix, c’est parce qu’ils ont d’abord pensé à la santé et au bien-être des gens alors ça me va”, a lâche le joueur dans les colonnes de L’Equipe.