Les dirigeants mancuniens ont une crainte dans le dossier David De Gea : que ce dernier attende la fin de son contrat (dans un an) pour signer libre dans un autre club la saison prochaine. Pour éviter tel scénario, Manchester United aurait promis au portier espagnol de lui verser 22 millions d’euros pour qu’il parte dès cet été au PSG.

Ce n’est un secret pour personne, Paris est séduit à l’idée de faire débarquer David De Gea dans ses cages la saison prochaine. Dans cette optique, un transfert de 70 millions d’euros devrait satisfaire les trois parties. Mais ce que les dirigeants parisiens ignorent, c’est qu’une partie de l’indemnité de transfert sera reversée directement à l’espagnol pour le pousser à partir plus tôt d’Angleterre. Une manigance à la limite de la légalité qui pourrait faire capoter la transaction. Le gagnant de l’histoire reste David de Gea, qui peut dormir sur ses deux oreilles en rêvant de son fructueux avenir financier.