Quatre présidents de Ligue 1 ont été désignés pour négocier avec Canal+…sauf qu’il y a un gros problème.

Nasser Al-Khelaïfi (PSG), Jacques-Henri Eyraud (OM), Olivier Sadran (Toulouse) et Jean-Pierre Rivère (Nice) ont été désignés par le bureau de la LFP pour négocier avec Canal+ le paiement de l’échéance du 5 avril des droits TV de la Ligue 1. Un montant de 110 millions d’euros est demandé au diffuseur historique du championnat de France.

Boy de la Tour s’est abstenue

Sauf qu’un problème a été soulevé par la présidente de la LFP. Lors du vote au bureau de la LFP, Nathalie Boy de la Tour, s’est abstenue. La patronne du football français a mis en avant des possibles conflits d’intérêts. En effet, Nasser al-Khelaïfi est président de BeIN Media Group qui a également annoncé sa décision de suspendre les paiements des droits TV de la Ligue 1. Et BeIN est aussi, depuis quelques mois, en partenariat exclusif avec Canal+. Mais pour le moment, face à la puissance de Nasser al-Khelaïfi aucun membre du bureau de la LFP a remis en cause cette participation aux échanges avec Canal.